SCP Bléard Lecocq
Densité urbaine peut aussi être belle et bénéfique – Densité urbaine peut aussi être belle et bénéfique
Facebook SCP Bléard Lecocq Twitter SCP Bléard Lecocq Google+ SCP Bléard Lecocq Pinterest SCP Bléard Lecocq

Densité urbaine peut aussi être belle et bénéfique

 Déc, 09 - 2014   0 commentaire   BimbyUrbanisme


Ce diaporama nécessite JavaScript.

Fini les grandes tours et ces “barres” de plusieurs étages au sein des villes. La densité et les formes urbaines se sont réinventées pour offrir un cadre de vie plus approprié, tout en proposant une alternative à l’étalement urbain. L’exposition “Dense, dense, dense” vous en dit plus à la Maison de l’architecture à Besançon. A voir jusqu’au 15 janvier 2015 !

Ces dernières décennies, les surfaces urbanisées se sont considérablement étendues et ont affaiblies les paysages naturels, agricoles et urbains. “Dans les années 60, la distance parcourue entre le domicile et le travail n’était que de 3 km. Elle est désormais de 40 km en moyenne”, constate Karine Terral du Conseil d’Architecture d’Urbanisme et de l’Environnement (CAUE) du Doubs.

Certaines villes auraient ainsi doublé leur superficie sans que leur population n’ait pourtant augmenté. “C’est le cas de Morteau. Or, si on densifiait tout ça, le cadre de vie serait plus approprié pour tous. On pourrait aller chercher ses enfants à l’école à pied par exemple…”

Faire plus dense en architecture : LA solution ?

Cette exposition s’attache à démontrer que la densité urbaine n’est pas quelque chose de négatif. “Elle peut aussi être belle et bénéfique”, remarque Karine Terral. Créée sur l’initiative du CAUE des Bouches-du-Rhône, l’exposition a été adaptée et contextualisée par le CAUE du Doubs qui a pris des exemples locaux

Elle se veut très visuelle, sans trop de panneaux explicatifs “pour que cela soit abordable par le plus grand nombre” et fait la part belle à 14 opérations de logements contemporains. Deux parties sont ainsi consacrées aux questions : qu’est-ce qui est dense ? et pourquoi faire dense ?

Faire construire dans son jardin

“Nous y avons placé des exemples de ce que nous ne souhaitons plus voir comme de l’aménagement urbain en zone rurale ou des bâtiments isolés.” Puis, on découvre comment il est possible de faire dense (sans trop l’être) autour de deux projets nationaux rentrant dans la démarche du BIMBY (Build in my backyard) qui fait un pied de nez au phénomène des Not in my backyard (ndlr : comprenez : pas dans mon jardin).

“Il s’agit de trouver des solutions avec l’existant, notamment dans le cas de division de parcelles constructibles produites à l’origine à l’unité.” Ce qui permet d’éviter l’étalement urbain et par ricochet l’affaiblissement des paysages.

À découvrir jusqu’au 15 janvier.

Responsable de la communication à la SCP BLEARD LECOCQ


Sujets en relation

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :

SCP BLEARD LECOCQ Copyright 2009 - Toute reproduction interdite sans l'autorisation de l'auteur.- Tous droits réservés.